Par où commencer quand on veut passer à un mode de vie plus vert ?

Quelque chose est en train de changer : dans la rue, dans les médias, on entend de plus en plus parler de consommation raisonnée. Désormais manger bio ou local, éviter le gaspillage devient un automatisme de plus en plus répandu de notre consommation alimentaire, mais qu’en est-il de notre consommation vestimentaire ? Pour tenter de répondre à cette question, j’ai interviewé pour vous la blogueuse des Échos verts qui nous livre ses trucs & astuces pour mode de vie plus vert.

Les échos verts

Comment est né votre projet de blog Échos verts ?

Pendant longtemps j’ai pensé que les problèmes écologiques étaient trop grands et trop graves pour que je puisse y faire quoi que ce soit à mon échelle. Puis j’ai fini par réaliser que ces grands problèmes sont le résultat d’une accumulation de petits gestes, de petites habitudes et de décisions malsaines et néfastes qui rythment notre quotidien… J’ai aussi pris conscience que nombreux sont les individus qui font leur part pour verdir le monde, à leur échelle, un peu comme le colibri de la légende souvent contée par Pierre Rabhi, ou Elzéard Bouffier, L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono. Pourtant, il m’a semblé qu’on ne parlait pas assez de ces éco-citoyens, de leurs initiatives et de toutes les alternatives accessibles et faciles à adopter pour vivre de manière plus saine, plus éthique et plus écologique. J’ai donc cherché à en savoir plus, et plus j’en apprenais, plus j’avais envie de partager mes découvertes et de passer à l’action. J’ai donc créé Echos verts pour parler de rencontres et de découvertes inspirantes, partager mes réflexions, mon évolution, mes astuces et mes premiers pas vers un mode de vie plus vert.

Vous avez décidé d’aborder le thème de l’environnement sous forme d’éco-defis. Pourquoi ?

Lorsque j’ai pris conscience de nombre de choses à changer dans mon quotidien pour arriver au mode de vie éthique et écologique auquel j’aspire, je savais que je ne pourrais pas tout changer du jour au lendemain. Relever un nouvel éco-défi par mois me permet de prendre le temps de m’informer sur une problématique précise, de me remettre en question, de prendre en considération de nouvelles perspectives et de m’habituer à de nouvelles alternatives. Pour qu’un changement de comportement ou d’habitudes soit durable, il faut selon moi se laisser du temps pour faire des choix réfléchis et éclairés. Je souhaitais aussi que ces éco-défis soient une opportunité de partages et d’échanges avec les lecteurs pour qu’on se questionne, réfléchisse et trouve des solutions ensemble: c’est tellement plus motivant et enrichissant ! Aujourd’hui, on échange beaucoup dans le groupe Facebook des éco-défis, on s’entraide, on partage nos astuces et nos difficultés.

En matière de mode et de prêt à porter, quels sont les plus grands challenges pour acheter de manière responsable ?

Acheter responsable englobe tellement de critères: sanitaires, éthiques et écologiques. Le plus gros challenge est donc de trouver un article textile qui les remplissent tous en même temps ce qui est presque impossible !ACHETER-RESPONSABLE

Cela dit, de plus en plus de marques proposent des vêtements, des chaussures et des accessoires faits à partir de matières sans risque pour la santé, confectionnés par des personnes travaillant dans des conditions respectables et/ou fabriqués dans le souci de limiter leurs déchets, la pollution et le gaspillage de ressources naturelles et énergétiques. Néanmoins, peu de marques sont encore 100% transparentes sur les différentes étapes de la fabrication de leurs produits et si elles ne le sont pas c’est malheureusement parce qu’il n’y a pas de quoi se vanter ! Combien de marques arborent fièrement leur label bio mais se gardent bien d’avouer qu’ils font fabriquer leurs produits bio dans des sweatshops ! Il est donc important de ne pas tout mélanger: ce qui est écologique n’est pas forcément éthique et vice-versa.

Votre petit guide pour s’habiller de façon responsable propose de nombreuses solutions écologiques dont certaines sont relativement simples à mettre en place. Le message passe-t-il mieux ainsi ?

Quand je me suis retrouvée face à l’interminable liste de critères qu’il me semblait important de prendre en compte pour acheter responsable dans le domaine du textile, je me suis sentie désespérée !

GREEM-31J’ai donc décidé de créer GREEM 21, un système me permettant de faire en sorte que chaque nouvel achat réponde à au moins 1 critère dans 5 catégories: facilité d’entretien, utilité de la pièce, choix des matières, impact écologique de la fabrication et impact social de l’achat. Ainsi, même s’il est difficile de trouver un article textile 100% responsable, grâce à ce système on peut s’assurer que chacun de nos nouveaux achats a un impact éthique et écologique positif et permet de maintenir une garde-robe minimaliste. D’après moi, cette méthode est à la portée de tous, à condition d’être d’accord avec le critère de base: chaque nouvel achat doit répondre à un besoin précis. Acheter en fonction de ses besoins et non de ses coups de coeurs ou des bonnes affaires est d’après moi essentiel pour maintenir une garde-robe minimaliste et donc écologique.

Vous dites que « les chaussures en cuir au tannage sans chrome et aux teintures végétales sont les seules qui soient véritablement durables et biodégradables». La tannage 100% végétal est un processus relativement gourmand en eau, c’est pourquoi certaines marques de chaussures comme El Naturalista ont opté pour le tannage semi-végétal sans chrome. Que pensez-vous de cette initiative ?

Dans certains cas, dire quelle méthode est la plus écologique semble être une évidence; dans d’autres, comme dans la comparaison que vous faites, c’est impossible. La certitude c’est que ces 2 méthodes de teintures vont dans le même sens et surtout dans le bon sens je pense : elles ont pour but de réduire leur impact écologiques et le font simplement de différentes manières. L’initiative d’El Naturalista est donc tout à fait louable à mes yeux.

Publicités

3 commentaires sur « Par où commencer quand on veut passer à un mode de vie plus vert ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s