Que penser quand la Mode investit le mécénat culturel ?

On reproche souvent à la mode sa futilité, pourtant le secteur de la mode et de la culture tendent à se rapprocher de façon inexorable. Les grands noms de la Mode créent des fondations rassemblant des collections privées qui n’ont rien à envier aux célèbres musées.

SOCIAL RESPONSIBILITY OR CHARITY BUSINESS ?

Diego-Della-Val-TOD'S

Est-ce par conviction sociale ou pour cultiver son image de marque que de plus en plus de sociétés opérant dans le domaine de la Haute-Couture investissent dans la sauvegarde de notre patrimoine ? La réponse est probablement  «un peu des deux», quoi qu’il en soit, on salue la participation de ces groupes comme l’italien Tod’s qui tentent d’éviter une véritable catastrophe suite aux coupes budgétaires dans le secteur de la culture. Diego Della Valle directeur du fabriquant de chaussures Tod’s vient d’annoncer que le groupe participera à hauteur de 25 millions d’euros à la restauration du Colisée de Rome.

Que penser de la slow attitude ?

Dans un monde hyper connecté, où l’accès immédiat à l’information et à toute forme de communication devient la norme, le besoin de décompresser et de s’évader devient une évidence. À la veille du mois d’août, un verbe vient systématiquement se greffer à l’expression «vivement les vacances» j’ai besoin de déconnecter… Les vacances paraissent donc être le moment parfait pour tester la tendance en vogue du moment la «slow attitude».

COMMENT ADOPTER LA SLOW ATTITUDE ?

>>> Slow technology

Selon une étude de 2015, les français passent en moyenne 1h30 sur les réseaux sociaux par jour. À la place, que pensez-vous de passer 1h30 chaque jour pendant vos vacances à faire des rencontres IRL ?

La plupart des personnes normalement constituées attendent avec impatience leur vacances, pourtant nous sommes toutes et tous de plus en plus nombreux à continuer de travailler : consulter ses emails pro, comme perso devient un véritable réflexe. Mon conseil : laisser un message d’absence sur votre messagerie en laissant les coordonnées d’un collègue à contacter en cas «d’urgence», ou pour les plus réfractaires, essayez de ne répondre qu’aux véritables urgences.

Essayer de diminuer le temps passé quotidiennement sur votre tablette // ordinateur // smartphone, même s’il faut l’avouer le GPS intégré et l’appareil, ça reste sacrément pratique en vacances !

>>> Slow food

Pendant toute l’année, nous mangeons par manque de temps ou par fainéantise des cochonneries industrielles, des petits plats livrés chez soi. En vingt ans, la pause déjeuner est passée d’une heure et demi à seulement 22 minutes en moyenne. Bref le repas est en train de passer d’un moment convivial à un moment purement utilitaire visant à s’alimenter. Et si, on l’envisageait autrement ? Si s’alimenter et la dégustation de mets était aussi important que le plaisir qu’on peut prendre à préparer un repas, et l’importance de partager ce moment ensemble.

>>> Slow everything

slow-attitude-la-botte-chantilly

La slow attitude peut s’appliquer à peu près tous les domaines, en 2009 une chaîne de télévision norvégienne fait un pari étonnant et inédit : diffuser pendant 7 heures un voyage en train de Bergen à Hønefoss. Contre toute attente, ce concept de slow TV battit des records d’audience.

Le slow tourisme fait également de plus en plus d’adeptes, notamment des touristes qui en ont marre de visiter une ville, un musée etc. au pas de course sans pouvoir véritablement profiter.

Des sports comme le YOGA ou les techniques de relaxation ont également le vent en poupe, aujourd’hui le véritable luxe semble être de prendre le temps.

Êtes vous-prêt(e)s à essayer la slow attitude ?

Quelles innovations pour votre look d’été ?

Si cette année encore, la «une» de tant de blogs et de magazines concerne le maillot de bain parfait pour l’été, on s’aperçoit que les innovations à l’heure des objets connectés ne sont pas en reste.

POURQUOI CRAQUER POUR CES NOUVELLES TENDANCES ?

>>> Se protéger

Exit l’époque où nous étions insouciants à nous tartiner de monoï en plein soleil, pour ensuite s’apercevoir que non ce n’était pas du bronzage, mais un coup de soleil et où nous finissions par peler lamentablement. Aujourd’hui on tient à protéger son capital jeunesse et santé, du coup on utilise de la crème solaire ou la révolution du moment : le Tshirt anti-UV qui fait un carton chez les mamans !

>>> S’offrir le luxe de changer d’avis

Je ne sais pas vous, mais pour ma part, j’ai quelquefois tendance à changer d’avis… Ok je suis carrément incapable de prendre une décision et de m’y tenir; du coup je n’ai jamais osé sauter le pas et me faire tatouer. Si pour certaines personnes, c’est l’aiguille qui les terrifie, pour ma part c’est la peur de regretter ! Or jusque récemment l’image que j’avais des similis tattoos c’était ceux que nous trouvions enfants dans les Malabars. Bref autant dire, que ce n’était pas vraiment le genre de tatouages qu’on exhibe fièrement.

Sauf qu’aujourd’hui il existe véritablement de beaux faux tatouages, qu’on peut aussi bien porter le temps d’une soirée qu’à la plage.

>>>  Profiter

sandales-birkenstock-eva

L’eau salée est l’ennemie jurée de nos chaussures en cuir, or bien souvent même en faisant très attention à nos sandales préférées, l’eau salée de la mer et le sable finissent par les abîmer. N’étant pas une grande fan des tongs, et autres chaussures en plastique type méduse, se chausser pour flâner le long d’une piscine ou sur le sable était toujours assez compliqué. C’est sans doute en pensant à ce genre de dilemne, que la marque Birkenstock  a inventé ses sandales EVA, lesquelles sont capables de résister à l’eau et au sable.

Serez-vous capable de leur résister ?

Que prendre dans sa valise pour les vacances ?

À chaque départ en vacances, c’est la même galère. On aimerait avoir les super-pouvoirs d’une tortue et prendre toutes ses affaires avec soi ! Sauf qu’en réalité entre la taille limite de la valise ou le poids maximal autorisé à bord d’un avion, c’est impossible… Du coup quelques ajustements s’imposent, voici donc nos trucs & astuces lorsque vous ferez votre valise.

QUE METTRE DANS SA VALISE POUR LES VACANCES ?

chaussures-valise

>>> On mise sur des pièces multi-usages

Il n’existe pas de liste parfaite de choses à prendre, car cela dépend essentiellement du type de vacances que vous allez vivre : plagiste vs. baroudeur. Par contre il existe une liste de choses à proscrire, des affaires inutiles, qui pourtant sont si tentantes : son ordinateur & sa tablette, une énième robe, plusieurs paires de chaussures à talons hauts, un sèche cheveux et un lisseur. Pensez polyvalence, et optez pour des pièces multi-usages qui vous feront gagner beaucoup de place. Misez sur des pièces comme la petite robe qui convient aussi bien pour la journée que pour une soirée ou des sandales compensées.

>>> On opte pour des pièces légères

Maintenant que vous êtes parvenus à fermer votre valise en minimisant son contenu, il est temps de faire un petit point sur son poids afin de passer le check-in de l’aéroport sans avoir à payer de supplément. Alors voici ce qu’on vous conseille de prendre :

  • une serviette micro-fibre > car elle ne pèse en moyenne que 106 grammes et sèche plus rapidement qu’une serviette standard
  • une tablette  > car elle plus compacte qu’un ordinateur portable
  • une paire de chaussures extra-light > car elles tiennent mieux aux pieds que des tongs et ne pèsent que 128 grammes

Et vous, qu’allez-vous emporter dans votre valise ?

GENDER IS OVER ?

Il y a quelques jours, la chanteuse Miley Cyrus postait une photo d’elle sur Instagram avec un T-shirt portant la mention « Gender is Over (If You Want It) ». Certes la tendance est aux T-shirts avec des messages, mais y aurait-il quelque chose de plus profond ; les créateurs de mode, comme le monde de la MODE tout entier serait-il devenu un incubateur des sujets sociétaux faisant polémique ?

QUE PENSER QUAND LA MODE MÉLANGE LES GENRES ?

>>>  Confusion des genres

Dans les magazines et sur les podiums, on voit de plus en plus apparaître des silhouettes androgynes : des hommes avec des traits fins et délicats ; les femmes quant à elles portent des souliers plats  et des coupes empruntées à ce qui était jusque là «l’univers masculin».  Loin d’être une fusion du masculin-féminin, cette tendance permet le temps d’un instant de s’affranchir de la théorie des genres.

chaussures-androgynes-la-botte-chantilly >>> Égalité entre les sexes

Depuis plusieurs années, le secteur de la mode fait émerger de plus en plus de modèles unisexes. Hommes et femmes peuvent porter des sneakers ou des chaussures bateau quasiment identiques. Les codes couleurs évoluent également : le rose n’est plus l’attribut des femmes. Sur la scène internationale, de nombreuses célébrités et agents d’influence comme Emma Watson font échos à cette tendance en réclamant plus d’égalité entre les deux sexes, afin que le genre ne soit plus un élément discriminatoire.

>>>  Faire évoluer les mentalités

On reproche souvent à la MODE sa futilité, pourtant ce secteur est souvent précurseur quand il s’agit de sujets tabous. On l’accusait de traitement cruel envers les animaux pour l’exploitation de leur fourrure, depuis les vêtements et accessoires vegan sont légion. On lui reprochait de mettre en avant des mannequins donnant une image irréelle et tronquée des femmes, aujourd’hui on s’émerveille devant ces femmes inspirantes comme Viktoria Modesta & Winnie Harlow qui affichent leur différences. La prochaine mission de la mode serait-elle de faire évoluer notre regard sur les transgenres ? En proposant au mannequin Andreja Pejić de défiler pour des collections haute-couture, les créateurs amorcent un premier pas en ce sens.

Que porter au travail quand le thermomètre s’emballe ?

Après s’être fait tant désiré, l’été est enfin arrivé. Le premier réflexe : tenter de profiter du soleil en se mettant à l’aise. Si à l’extérieur du bureau, chacun peut porter ce il lui plaît : short, petite robe etc. la réalité au travail est souvent tout autre.

QUE PORTER AU TRAVAIL QUAND C’EST LA CANICULE ?

>>> On opte pour une tenue estivale mais pas «trop décontractée»

Il est bien tentant de remiser le costume cravate quand le thermostat frôle les 35°C, et craquer pour une tenue plus estivale. Le problème étant que la liberté de se vêtir est une liberté individuelle (et non fondamentale) qui a ses limites dans  le cadre du travail. Cela signifie que votre employeur peut sous réserve de motifs légitimes refuser que vous portiez tel ou tel vêtement. Bien des groupes sont frileux à l’idée que leurs employés ternissent leur image de marque si ces derniers portaient  un short ; il est donc plus raisonnable de considérer l’option pantalon en lin, à la fois léger et moins décontracté. Côté chaussures de nombreuses entreprises bannissent tout simplement les tongs pour différents motifs, encore une fois privilégier les sandales, et les ballerines ou les mocassins et les espadrilles peut s’avérer plus consensuel.

Look canicule

>>> On mise sur les matières naturelles

Lorsqu’il fait chaud, les vêtements réalisés à partir de fibres synthétiques peuvent s’avérer être nos pires ennemis, car ils ne laissent pas la peau respirer. Au contraire les fibres naturelles telles que le lin, le coton et le chanvre permettent à notre corps de réguler plus facilement sa température.

>>>  On minimise le parfum et le maquillage

Chaque parfum dégage une odeur particulière en fonction de la personne qui le porte, car nous avons tous un pH différent qui va venir faire évoluer la fragrance du parfum. Résultat : en été lorsque notre peau s’aère en transpirant cela peut «faire tourner» le parfum. Bien pire encore, l’alcool et la transpiration peuvent être à l’origine de taches sur notre peau.

C’est bien connu, l’été notre peau est plus jolie que le reste de l’année. Comme le soleil et le repos nous donne meilleure mine, il est plus facile d’éviter le fond de teint et c’est tant mieux, car le maquillage qui se met à couler sous 35°, c’est à éviter.

Et vous, qu’allez-vous porter ces prochains jours ?

Comment le YOGA peut-il aider à choisir nos chaussures ?

Si le YOGA est depuis plusieurs années une discipline extrêmement tendance, où stars et anonymes vantent les bienfaits de sa pratique sur le corps, on ne peut cependant pas le réduire à un simple sport. La mission du YOGA n’est pas la performance sportive, il s’agit d’une philosophie décrite dans le Yogasūtra qui vise l’arrêt des perturbations du mental, laquelle utilise notamment le corps comme outil.

COMMENT APPLIQUER LES PRINCIPES DE YOGA À NOS CHOIX ?

>>> Être stable et confortable (Āsana)

Lorsqu’on pratique Āsana c’est à dire des postures de YOGA, il est dit qu’elles doivent être stables et agréables afin de pouvoir maintenir une posture juste. C’est sur ce même concept, que nous pouvons décider de sélectionner nos chaussures. En effet, si nos chaussures sont suffisamment stables et confortables, nous serons capables de les porter plus longtemps sans que cela occasionne de douleur. Tout comme Āsana est subjectif, car chaque individu expérimente chaque posture personnellement, une paire de chaussures peut être stable et confortable pour une personne, tandis qu’une autre ne sera pas à l’aise dedans.

choisir-ses-chaussures

>>> Être authentique (Staya)

Satya ou l’authenticité fait partie des 5 Yamas. Ce concept est exigeant car il nous demande d’être honnête avec les autres et avec nous-même. Combien de chaussures et d’accessoires fabuleux avons-nous achetés, sans que ces derniers aient jamais quitté notre placard ? Être authentique dans le cas du shopping impliquerait que nous nous demandions si nous allons réellement utiliser tel ou tel article avant de l’acheter, ou s’il s’agit uniquement d’un coup de coeur que nous ne porterons jamais.

>>> La non-accumulation (Aparigraha)

Aparigraha ou la non-accumulation de biens peut s’appliquer de différentes manières à la philosophie des shoe-addicts ! 1ère possibilité : le non-attachement à nos fameuses chaussures, en considérant qu’il s’agit simplement d’objets utilitaires ; ça risque d’être compliqué … 2ème possibilité un chouia plus réaliste, mais qui néanmoins demande un peu d’entraînement : SE LIMITER à un nombre raisonnable de biens. Pour ma part, j’ai opté pour une auto-restriction de 2 paires concernant les escarpins noirs que je possède.

Et vous, quelle philosophie appliquez-vous ?